March 01, 2015

L’organisation des Jeux Olympiques soumis à l’approbation des citoyens ?

L’organisation des Jeux Olympiques soumis à l’approbation des citoyens ?
Rien dans la Charte Olympique n’impose que la population d’une ville candidate à l’organisation de Jeux Olympiques fasse l’objet d’une consultation par un référendum préalable. Pourtant, quand on se pique de défendre les valeurs contenues dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, comme le Comité International Olympique, il pourrait être intéressant qu’une telle disposition soit adoptée.
En effet, cela aurait au moins le mérite de montrer que le Comité International Olympique s’intéresse à la réalité de la démocratie mais aussi, que les populations concernées s’intéressent à l’Idéal olympique. Cela permettrait aussi au CIO de participer à la popularisation d’une forme de démocratie directe dont Jean-Jacques Rousseau a vanté les mérites. Accessoirement, cela aurait le mérite de mettre hors du circuit de la candidature certains pays où la démocratie n’est qu’un concept lointain.
Il semblerait qu’une telle éventualité, n’apparait pas comme totalement improbable dans la mesure où le maire de Boston, ville candidate pour les Jeux d’été de 2024 vient de déclarer qu’il ne s’opposerait pas à l’organisation d’un référendum sur la question même s’il n’y était pas personnellement favorable. Cette manière de faire n’est pas nouvelle aux Etats-Unis. En effet, les Jeux Olympiques d’hiver d’Innsbruck en 1976 auraient dû se dérouler à Denver, ville initialement choisie, mais à la suite d’un référendum local, celle-ci se désista. La ville polonaise de Cracovie candidate pour l’organisation des Jeux d’hiver de 2022 a aussi retiré sa candidature à la suite d’un référendum local qui rassembla près de 70% d’opposants.
Il n’est pas d’ailleurs pas neutre que San Francisco qui a présenté sa pré-candidature auprès de l’ »United States Olympic Committee » (USOC) en concurrence avec Boston, n’excluait pas le recours au référendum en cas de désignation. Même pour la candidature de Paris en 2024, des voix commencent à s’élever pour que les parisiens soient consultés. Cela apparait d’autant plus normal que les sommes en question sont très élevées et souvent volontairement sous-évaluées.
Enfin, l’adoption d’une telle règle par le CIO lui permettrait de se démarquer de certaines fédérations sportives qui attribuent une Coupe de Monde dans des conditions « adabracabrantesques», comme aurait pu dire un ancien président de la République.
Share on
By Philippe Veber November 30, 2020

Lorenzo Fellon poursuit sa route

Certains rêvent leur vie, d’autres vivent leurs rêves !   Félicitations à notre jeune client @lorenzofellon05, qui rejoint @sic58squadracorse pour les saisons 2021 et 2022 du championnat du monde Moto 3 🏍   Un nouveau virage bien négocié dans la carrière de ce prodigieux talent 🧞‍♂️

Read more
By Philippe Veber November 30, 2020

Audiences du Moto GP en 2020

Des audiences TV à la hauteur des attentes de la chaine Canal +   En enregistrant une audience moyenne de 703 000 téléspectateurs par grand prix lors de la saison 2020, la chaine canal + confirme son succès avec une progression de +71% vs la saison précédente.   La Moto GP a tenu toutes ses promesses, […]

Read more
By Philippe Veber November 30, 2020

Extreme E : des courses de SUV électriques

La Formule E a annoncé sa prise de participation minoritaire dans EXTREME E, nouvelle compétition de courses de SUV électriques.   Entre Rallye Raid et Rallye Cross, cette discipline créée pour les véhicules électriques tout-terrain qui développent une puissance de 550 ch.   La première saison débutera en mars 2021, et proposera un format de […]

Read more
By Philippe Veber November 30, 2020

Perte de licenciés pour près de ¾ des clubs

Après une enquête menée par le Comité National Olympique et Sportif Français, ¾ des 44 000 clubs sportifs mobilisés annoncent en moyenne une perte de 26% du nombre de licenciés.   En comparant leur situation entre fin 2019 et fin octobre 2020, les clubs affichent un déficit de recette de 376M€, dont 260M€ de pertes de […]

Read more
By Philippe Veber November 17, 2020

Les acteurs du sport innovent pendant la crise de la Covid-19

Dans la période particulièrement compliquée que nous traversons, l’impact de la crise de la COVID -19, à mis un coup d’arrêt plus eu moins brutal au monde du sport. Cette crise touche l’ensemble de la filière : clubs professionnels, fédérations , fabricants, distributeurs…tous font face à une crise inédite et sans précédent.   Dans ce […]

Read more
By Philippe Veber November 11, 2020

Salif, Lacoste et le marketing d'influence

La collaboration entre Salif Gueye et la marque Lacoste se poursuit.   Philippe Veber (Veber Avocats) et l’agence Little Big Paris ont travaillé ces dernières semaines à cet objectif.   Plus qu’une tendance, le marketing dit « d’influence » dans le sport business est aujourd’hui un outil de plus en plus utilisé par les marques. […]

Read more
All our news News