March 16, 2022

La FIFA réforme le système des prêts de joueurs de football

La FIFA réforme le système des prêts de joueurs de football
La réforme était très attendue par les joueurs et une majorité de clubs, en particulier les plus modestes.
 
On observe depuis plusieurs années une tendance à la multiplication des opérations de prêt par les “gros” clubs européens, utilisant le système actuel comme un moyen de spéculation relativement ingénieux. Quelques exemples en attestent avec Chelsea, qui prête actuellement Michy Batshuayi pour la 5e fois, Manchester City et ses 12 joueurs en prêt, ou encore la Fiorentina et l’Atalanta Bergame, l’Italie étant le pays comptant le plus de joueurs prêtés par ses clubs cette saison, selon le site Transfermarkt.
 
Ce système a été tellement critiqué qu’un mouvement de joueurs et de clubs en demandait sa suppression, considérant qu’il a été “détourné”, selon le coprésident de l’UNFP Sylvain Kastendeuch, et qu’il portait une atteinte grave à la stabilité contractuelle des joueurs, constamment mutés à droite et à gauche. Les clubs les plus aisés profitent ainsi de leur position dominante pour “vider” le marché et accumuler un maximum de joueurs dans l’optique de les prêter, en attendant une augmentation de leur valeur marchande. Une action en justice contre la FIFA avait même été intentée devant la Commission européenne en 2015 par la FIFPro, qui dénonçait un système « anti-concurrentiel, injustifié et illégal ».
 
La FIFA a changé la donne à travers un projet de réforme des prêts, proposée par sa Commission des Acteurs du Football le jeudi 20 janvier 2022, avec pour objectifs de « renforcer le développement des jeunes joueurs », « améliorer l'équilibre compétitif » et « empêcher l’accumulation excessive de joueurs sous contrat ». L’idée de ce texte est ainsi de rebattre les cartes sur le marché des transferts et de garantir un nouvel équilibre sportif entre les clubs.
 
La réforme, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2022, se compose alors de plusieurs mesures fortes, notamment :

 
Les fédérations nationales auront 3 ans pour mettre en conformité leurs règlements par rapport à ces nouvelles dispositions, qui attendent toujours leur validation lors d’une prochaine séance du Conseil de la FIFA, avant sa probable insertion au sein du Règlement du Statut et du Transfert du Joueur.
 
L’article 266 de la Charte du Football Professionnel aura été un précurseur. Il prévoit déjà au niveau national une limitation à 5 joueurs empruntés et à 7 joueurs prêtés entre clubs professionnels, dont 2 au maximum au sein d’un même club.
 
Il est certain que ces nouvelles règles permettront à coup sûr de rééquilibrer les effectifs d’un point de vue quantitatif. Donc, terminé les clubs à 50 joueurs professionnels, dont presque la moitié sont partis en prêt. Mais d’un point de vue qualitatif, ce nouveau régime aura pour effet de garantir une meilleure stabilité contractuelle et sportive des joueurs, en bannissant le recours abusif aux prêts, qui n’a pour objectif que de faire augmenter la valeur marchande des joueurs, plutôt que de les faire évoluer sereinement.
 
Cette réforme, théoriquement bénéfique pour mettre un terme aux pratiques excessives des “gros” clubs prêteurs, aura cependant dû inclure une mesure à leur avantage pour qu’elle puisse emporter leur approbation lors des débats. Ce compromis réside dans le champ d’application de cette réforme, puisque « les joueurs âgés de 21 ans ou moins et les joueurs formés au club ne seront pas concernés par ces limitations ».
 
D’un côté, il est vrai que cette exclusion des jeunes joueurs du champ d’application de ces nouvelles limitations leur permettrait de continuer à acquérir temporairement du temps de jeu dans un autre club, au cas où la marche est encore trop haute pour accéder en équipe première du club formateur. Mais de l’autre, on peut s’inquiéter du fait que les jeunes joueurs restent donc toujours aussi vulnérables aux traditionnelles manœuvres spéculatives opérées par leurs clubs formateurs, quitte à les considérer de plus en plus comme des actifs financiers.
 
Mais à l’heure où les clubs sortent tout juste d’une crise sanitaire ayant engendré une baisse considérable de leurs recettes et ainsi une limitation de leurs moyens pour renforcer leurs effectifs, la légitimité de cette réforme peut poser question. Était-ce vraiment le bon moment pour enclencher une réforme inhibant probablement le seul moyen pour les clubs « outsiders » de rester un minimum compétitifs sans dépenser des sommes considérables en mutations définitives ? Peut-être que oui, étant donné que la FIFA souhaite, avec ces nouvelles mesures, poursuivre sa refonte complète du marché des transferts dans les années à venir, et qui passera par d’autres changements, à l’instar de la possible mise en place de « salary caps ».
 
Une chose est sûre : si les joueurs et les clubs peuvent tout de même observer plusieurs avantages non négligeables, les agents sportifs semblent, quant à eux, être les grands perdants de ce nouveau régime, avec un nombre d’opérations qui sera inévitablement plus réduit en raison de ces modifications réglementaires.
Share on
By Philippe Veber October 01, 2022

Basket : Thomas Heurtel en Russie. Conséquence ?

La FFBB (Fédération française de basket-ball) avait décrété au mois d’août que tous les joueurs(ses) et les membres du staff des équipes de France qui évoluaient en Russie ou en Biélorussie ne seraient plus sélectionnables tant que la guerre en Ukraine continuerait.   Le mercredi 21 septembre 2022, Thomas Heurtel, joueur de l’équipe de France, […]

Read more
By Philippe Veber October 01, 2022

La célébration sacarstique de Jonathan David

Le 23 septembre 2022, le Canada affrontait le Qatar pour un match amical.   Jonathan David a marqué le deuxième but à la 13ème minutes.   Les supporters et le grand public ont retenu un autre geste.   Pendant la célébration de son but, le joueur au LOSC, a masqué de la main le logo […]

Read more
By Philippe Veber October 01, 2022

La Fédération internationale de boxe sera toujours écartée du programme olympique après les JO de Paris

En conservant à la direction de l’IBA, le Russe Umar Kremlev, la boxe olympique a tout simplement signé son arrêt de mort. En effet, la boxe a perdu toutes ses chances de se voir au programme des JO après 2024.   Après l’arrivée d’Umar Kremlev en décembre 2020, le CIO demande des réformes, autant sur […]

Read more
By Philippe Veber September 30, 2022

Renforcement de l'obligation d'information du nouveau salarié

Depuis le 1er août 2022, en application de la directive européenne 2019/1152 du 20 juin 2019, l’obligation d’information du nouvel embauché a été renforcée.   Désormais, tous les travailleurs liés par un contrat de travail ou une relation de travail doivent en bénéficier. Ainsi, outre les salariés, la catégorie des travailleurs comprend, les stagiaires, les apprentis […]

Read more
By Philippe Veber September 27, 2022

La Russie n'ira pas à l’Euro 2024 de football

La Russie est suspendue par l’UEFA de toutes les compétitions en raison de la guerre menée en Ukraine.   Après l’exclusion de la Coupe du monde 2022 au Qatar, la fédération russe de football, par le biais d’un communiqué de presse a annoncé qu’elle n’était pas autorisée à participer au tirage au sort, en Allemagne […]

Read more
By Philippe Veber September 27, 2022

Antoine Griezmann, footballeur à mi-temps

Joueur emblématique de  l’Atlético Madrid, le champion du monde Antoine Griezmann, mais prêté par le FC Barcelone,  se retrouve cantonné au rôle de remplaçant depuis le début de la saison.   Cette réduction forcée se son temps de jeu et donc de son temps de travail résulterait du contrat de mutation temporaire (prêt), lequel, selon […]

Read more
All our news Brèves