April 11, 2019

Agents sportifs et commission

Agents sportifs et commission
  Est nul le contrat qui a pour objet d’allouer à une société d’intermédiation un complément de rémunération au titre d’une opération pour laquelle elle a déjà été rémunérée, lui permettant ainsi de dépasser le montant de rémunération légalement autorisé sur un futur transfert effectué sans son entremise.
Le 15 juin 2012, le Tours FC avait mandaté la société ACM Football conseil afin de recruter un joueur professionnel de football en contrepartie d’une commission de 7,5% sur sa rémunération annuelle brute.
Le 30 juin 2012, le joueur signe au Tours FC qui verse à la société ACM la somme préalablement convenue entre les parties.
Le 7 juillet 2012, le Tours FC et la société ACM ont conclu un contrat prévoyant une rémunération supplémentaire de 10% HT du montant du transfert reçu par le club en cas de futur transfert du joueur.
En février 2016, le joueur a été transféré au Stade Malherbe de Caen pour un montant de 600 000 euros. Dès lors, la société ACM a demandé au Tours FC de lui régler sa commission, mais le club a refusé en invoquant les dispositions du Code du sport qui prévoient qu’aucune rémunération ne peut être due à la société ACM dans la mesure où cette dernière n’est pas intervenue dans ce transfert.
La société ACM a assigné le Tours FC devant Tribunal de commerce de Tours afin que l’obligation contractuelle de verser la commission soit respectée.
Après un jugement en première instance, la société ACM a interjeté appel.
La Cour d’appel d’Orléans confirme le jugement dans toutes ses dispositions et déboute la société ACM de ses demandes.
Les juges rappellent qu’en vertu de l’article L.222-7 du Code du sport, un agent sportif ne peut agir que pour le compte d’une des parties au contrat, l’activité d’agent consistant à mettre en rapport les parties intéressées à la conclusion d’un contrat. Par ailleurs, la rémunération de l’agent ne peut excéder 10% du montant total du contrat.
En l’espèce, la société ACM arguait que le contrat de juillet 2012 était la reconnaissance du travail effectué au vu de la bonne exécution du contrat du joueur. Or, la Cour relève que la société ACM n’est pas intervenue lors du transfert du joueur.
Par conséquent, le contrat avait été conclu dans le but de contourner l’article L.222-7 du Code du sport dans la mesure où il offrait à l’agent sportif un complément de rémunération au titre d’une opération d’intermédiation par laquelle il avait déjà été rémunéré.
Cette convention contrevient ainsi aux dispositions d’ordre public de l’article L.222-17 du Code du sport et c’est à bon droit que la Cour d’appel d’Orléans l’a annulée.
CA Orléans, 21 mars 2019, n°1800111, SARL ACM Football conseil  
Share on
By Philippe Veber June 29, 2022

Liberté d'expression du salarié : le dénigrement de l'employeur dans la sphère privée constitue une limite

Le salarié dispose d’une liberté d’expression à l’intérieur et en dehors de l’entreprise.   Les seules restrictions qui peuvent être apportées à cette liberté doivent être justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché.   La liberté d’expression du salarié, comme de tout citoyen, trouve également ses limites dans […]

Read more
By Philippe Veber June 28, 2022

Allemagne : les footballeurs - footballeuses transgenres pourront choisir entre l’équipe féminine ou masculine

Le jeudi 23 juin 2022, la Fédération Allemande de Football a déclaré qu’un footballeur transgenre et non binaire pourra choisir dorénavant s’il préfère jouer dans une équipe féminine ou masculine.   Quelques jours après l’annonce de la Fédération Internationale de Natation sur la mise en place d’une catégorie ouverte où les sportifs transgenres pourront participer, […]

Read more
By Philippe Veber June 28, 2022

La ministre des sports saisi l’inspection du travail pour l’organisation de la Coupe du monde de Rugby 2023

Le mercredi 22 juin, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a pris la décision de demander la saisie de l’inspection du Travail suite aux différentes dénonciations de la part du journal l’Equipe sur le climat social, les relations de travail et également la gestion des équipes du GIP France 2023 qui sont en charge de […]

Read more
By Philippe Veber June 28, 2022

GIP France 2023, où est passé la médecine du travail ?

Depuis maintenant six mois, le GIP France 2023 n’a plus de médecine du travail. Or, l’employeur est dans l’obligation légale de garantir la santé de ses salariés sous peine de sanctions pénales. Depuis janvier, le GIP n’apporte plus cette garantie, ayant interrompu son contrat avec le prestataire Thalie Santé.   La direction du GIP a […]

Read more
By Philippe Veber June 28, 2022

Maradona : les huit professionnels de santé du célèbre joueur jugés pour homicides involontaire

En 2020, le célèbre joueur de foot Diego Maradona disparaissait, dû à une crise cardiaque. Le monde du foot en deuil célébrait la mémoire du joueur argentin.   Le mercredi 22 juin 2022, le juge de San Isidro confirme que les huit professionnels de la santé qui suivaient Diego Maradona allaient être jugés en Argentine […]

Read more
By Philippe Veber June 16, 2022

Philippe Veber aux côtés de Mohamed-Ali CHO

Un immense plaisir d’avoir été aux côtés de Mohamed-Ali CHO pour son arrivée à la Real Sociedad. Deux jours intenses dans la concentration pour un travail précis.   Mohamed-Ali a été le plus jeune joueur à évoluer en Ligue 1 durant l’année 2020-2021, après 52 matchs joués avec le SCO ANGERS, c’est maintenant en Espagne […]

Read more
All our news News